Cogévie s’engage dans la lutte contre la précarité menstruelle

Du 21 septembre au 16 octobre Cogévie se mobilise dans la lutte contre la précarité menstruelle aux cotés de L’étincelle RH, Celencia, la CCI Nantes St-Nazaire et Nobilito en mettant à disposition dans ses locaux une boite à dons de produits hygiéniques libre d’accès. 

Notre point de collecte

Boite à dons de produits hygiéniques customisée aux couleurs de Règles Elémentaires

À l’initiative de Règles Élémentaires, cette collecte sera redistribuée aux femmes sans abri par des associations spécialisées. 

Chacun est invité à venir y déposer des produits du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h, salarié ou non de la société.  Tous les produits d’hygiène intime jetables et réutilisables y sont les bienvenus à condition qu’ils soient neufs (serviettes, protège-slips, tampons, cups, culottes menstruelles). 

Qu’est ce que la précarité menstruelle ? 

La  précarité menstruelle est la difficulté ou le manque d’accès des personnes réglées aux protections hygiéniques  par pauvreté. Elle est notamment due au coût des produits hygiéniques qui rend leur accès difficile et a pour principale conséquence l’exclusion  des personnes réglées, dont le décrochage scolaire. 

Règles Élémentaires

Créée en 2015 par Tara Heuzé-SarminiRègles Élémentaires est la première association française de lutte contre la précarité menstruelle.  

Leur mission première est d’organiser et superviser des collectes de produits d’hygiène intime qu’elles soient ponctuelles ou permanentes, puis de les mettre gratuitement à disposition des femmes dans le besoin via leur réseau de partenaires. 

Règles Élémentaires cherche aussi à briser le tabou des règles grâce à différentes actions de sensibilisation : conférences dans les entreprises, dans les écoles, dans les universités ; interventions lors de festivals, de forums, de soirées … mais aussi via les médias et partenariats. 

Des ateliers d’information et de formation sont organisés auprès des bénéficiaires sur l’existence de ces solutions plus économiques et écologiques (protections hygiéniques lavables et réutilisables) pour tenter de mettre fin à la dépendance aux dons des femmes hébergées. 

Leur devise : Ensemble, nous pouvons faire bouger les lignes et changer les règles ! 

L’impact de l’association depuis sa création en novembre 2015

Partager l'article